Visites au Mucem 

 Lectures gourmandes 

 Conférences 

 Sorties 

Nouvelles activités


mardi 5 mars
Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE
mardi 2 avril
Conférence UTL : «Les Méditerranées du Mucem »
vendredi 8 mars
Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE
mardi 16 avril
Musée Regards de Provence : « Poésie et lumière : Jean-Pierre Blanche, 1927 - 2022 »
jeudi 11 avril
Lectures Gourmandes "Désorientale" Négar Djavadi
jeudi 30 mai
Lectures gourmandes "Ce que je sais de toi" Eric Chacour

sortie

mardi 5 mars : Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Avec Adeline Joly, Amie du Mucem
Partie_de_bateau

×

Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Œuvre iconique du peintre Gustave Caillebotte, « Partie de bateau » a fait l’objet d’un classement au titre de « trésor national » le 30 janvier 2020. Grâce à l’exceptionnel mécénat de LVMH, l’œuvre vient de rejoindre les collections nationales.    Le tableau occupe une place de choix dans la galerie des Impressionnistes du musée d’Orsay, à proximité du Bal du moulin de la Galette de Renoir et au milieu d’œuvres de Monet et de Sisley.   A partir de septembre 2023, et grâce à un prêt exceptionnel, « Partie de bateau » entame une tournée nationale,  d’abord au musée des Beaux-arts de Lyon, puis de Marseille et enfin de Nantes .   Nous nous attacherons à resituer cette œuvre singulière dans le contexte de son époque, à en retracer la modernité, et à la présenter en regard des peintures des paysagistes provençaux, au milieu desquels elle prend place au musée des Beaux-arts de Marseille.    


sortie

mardi 5 mars : Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Avec Adeline Joly, Amie du Mucem
Partie_de_bateau

×

Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Œuvre iconique du peintre Gustave Caillebotte, « Partie de bateau » a fait l’objet d’un classement au titre de « trésor national » le 30 janvier 2020. Grâce à l’exceptionnel mécénat de LVMH, l’œuvre vient de rejoindre les collections nationales.    Le tableau occupe une place de choix dans la galerie des Impressionnistes du musée d’Orsay, à proximité du Bal du moulin de la Galette de Renoir et au milieu d’œuvres de Monet et de Sisley.   A partir de septembre 2023, et grâce à un prêt exceptionnel, « Partie de bateau » entame une tournée nationale,  d’abord au musée des Beaux-arts de Lyon, puis de Marseille et enfin de Nantes .   Nous nous attacherons à resituer cette œuvre singulière dans le contexte de son époque, à en retracer la modernité, et à la présenter en regard des peintures des paysagistes provençaux, au milieu desquels elle prend place au musée des Beaux-arts de Marseille.    


visite

jeudi 7 mars : Une autre histoire du monde

1_Cheri_Samba_carte_du_monde_2011©Galerie_MAGNIN_photo_F_Kleinefenn

×

Une autre histoire du monde

                                      Cheri Samba ; carte du monde 2011 ; ©Galerie MAGNIN ; photo F. Kleinefenn L’Europe raconte l’histoire du monde comme un processus continu qui, depuis la Grèce antique, aurait conduit à la prééminence de la civilisation occidentale, fondée sur l’invention de la démocratie, des libertés individuelles et des droits de l’homme, de l’économie capitaliste.. Une autre histoire du monde nous engage à nous affranchir de cette vision européocentrée et à faire un pas de côté, en portant notre regard vers le point de vue et les récits des autres sociétés qui peuplent le monde. C’est ce pas de côté que nous vous proposons d’entreprendre, en vous accompagnant, par nos commentaires, dans la visite de cette riche exposition.  Cette visite sera animée par Adeline Joly et Régis Bernard, Amis du Mucem.


sortie

vendredi 8 mars : Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Avec Adeline Joly, Amie du Mucem
Partie_de_bateau

×

Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Œuvre iconique du peintre Gustave Caillebotte, « Partie de bateau » a fait l’objet d’un classement au titre de « trésor national » le 30 janvier 2020. Grâce à l’exceptionnel mécénat de LVMH, l’œuvre vient de rejoindre les collections nationales.    Le tableau occupe une place de choix dans la galerie des Impressionnistes du musée d’Orsay, à proximité du Bal du moulin de la Galette de Renoir et au milieu d’œuvres de Monet et de Sisley.   A partir de septembre 2023, et grâce à un prêt exceptionnel, « Partie de bateau » entame une tournée nationale,  d’abord au musée des Beaux-arts de Lyon, puis de Marseille et enfin de Nantes .   Nous nous attacherons à resituer cette œuvre singulière dans le contexte de son époque, à en retracer la modernité, et à la présenter en regard des peintures des paysagistes provençaux, au milieu desquels elle prend place au musée des Beaux-arts de Marseille.    


sortie

vendredi 8 mars : Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Avec Adeline Joly, Amie du Mucem
Partie_de_bateau

×

Musée des Beaux-arts de Marseille : « Partie de bateau » Gustave CAILLEBOTTE

Œuvre iconique du peintre Gustave Caillebotte, « Partie de bateau » a fait l’objet d’un classement au titre de « trésor national » le 30 janvier 2020. Grâce à l’exceptionnel mécénat de LVMH, l’œuvre vient de rejoindre les collections nationales.    Le tableau occupe une place de choix dans la galerie des Impressionnistes du musée d’Orsay, à proximité du Bal du moulin de la Galette de Renoir et au milieu d’œuvres de Monet et de Sisley.   A partir de septembre 2023, et grâce à un prêt exceptionnel, « Partie de bateau » entame une tournée nationale,  d’abord au musée des Beaux-arts de Lyon, puis de Marseille et enfin de Nantes .   Nous nous attacherons à resituer cette œuvre singulière dans le contexte de son époque, à en retracer la modernité, et à la présenter en regard des peintures des paysagistes provençaux, au milieu desquels elle prend place au musée des Beaux-arts de Marseille.    


lecture

jeudi 14 mars : Lectures Gourmandes "Histoire du fils" Marie-Hélène Lafon

LAFON PHOTO2

×

Lectures Gourmandes "Histoire du fils" Marie-Hélène Lafon

Le fils, c’est André. La mère, c’est Gabrielle. Le père est inconnu. André est élevé par Hélène, la sœur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille. Entre Figeac, dans le Lot, Chanterelle ou Aurillac, dans le Cantal, et Paris, Histoire du fils sonde le cœur d’une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds, ceux qui creusent des galeries dans les vies, sous les silences; .Avec ce nouveau roman, Marie-Hélène Lafon confirme la place si particulière qu’elle occupe aujourd’hui dans le paysage littéraire français.


sortie

jeudi 14 mars : « Marseille 1900 – 1943, la mauvaise réputation »

Exposition au MEMORIAL DES DEPORTATIONS
Vieux-Port-1943

×

« Marseille 1900 – 1943, la mauvaise réputation »

Le Mémorial des camps de la mort, devenu depuis 2019 le Mémorial des déportations, rend compte désormais de la singularité de Marseille durant la Seconde Guerre mondiale : principale ville-refuge de la zone non occupée, ville transit, ville détruite, ville portuaire stratégique. Mais surtout, il contextualise au moyen de films, de témoignages ou de récits de victimes parce que nées Juifs ou réprimées en tant que politiques, résistants ou otages, les politiques de déportation génocidaire et de répression organisées à Marseille et sa région. Marseille a été marquée par la destruction du bas du quartier du Panier en janvier 1943.L’exposition « Marseille 1900-1945, la mauvaise réputation » nous invite à comprendre comment cela a pu être possible, par une évocation de ce que fut la ville au cours des années 1900 à 1943.


sortie

samedi 16 mars : Théâtre de La Criée « Monte-Cristo »

Monte-Cristo

×

Théâtre de La Criée « Monte-Cristo »

Un récit musical de la Cie La voltige/Nicolas Bonneau, Fanny Chériaux, Mathias Castagné Que vous ayez lu ou non Le Comte de Monte Cristo qu’importe, en sortant de ce spectacle, vous connaîtrez tous les secrets de sa captivante histoire. L’adaptation de ce grand classique mêle théâtre, conte, slam, musique folk, performance, film d’animation….une aventure haletante où pas une minute ne s’écoule sans que le spectateur soit transporté par le suspens ou l’émotion. Il n’en fallait pas moins pour retracer le destin d’Edmond Dantès, ce jeune marin plein d’avenir,qui se retrouva du jour au lendemain banni de l’humanité, pour devenir finalement l’aristocrate le plus mystérieux de l’histoire littéraire.  


conf

mardi 19 mars : Conférence UTL : « Modernes et populaires : les acquisitions des collections d’Andrée Doucet et de Geneviève de Cissey au Mucem »

Par Enguerrand Lascols, Conservateur du Patrimoine en charge du secteur «Vie domestique»
vie_domestique ceramique

×

Conférence UTL : « Modernes et populaires : les acquisitions des collections d’Andrée Doucet et de Geneviève de Cissey au Mucem »

La vie domestique, c’est celle de la maison et de la famille qui y habite, qui la considère comme un refuge, un lieu de repos et un territoire personnel. Pourtant ce monde clos n’est pas coupé des influences extérieures, des courants de pensée et des échanges commerciaux et artistiques venus parfois de loin. En cela, lescollections de céramique, par exemple peuvent être révélatrices et les deux acquisitions récentes citées sont un témoignage de l’influence de l’art moderne dans l’art populaire.


visite

jeudi 21 mars : Jardins des migrations

Visite commentée par Catherine Millet et Agnès Westendorp, Amies du Mucem.
Jardin_des_migrations

×

Jardins des migrations

Le Jardin des migrations, qui relie le MUCEM et le fort Saint Jean, a été aménagé de 2011 à 2013 par l’agence APS de Valence (paysagistes, urbanistes et architectes). C’est un jardin méditerranéen de plus de12 000 m2 que les marseillais ont aussitôt adopté. Nous vous invitons à déambuler dans ce jardin unique, ouvert sur le large, hommage aux voyageurs qui ont naguère débarqué à Marseille et ont apporté avec eux des plantes de tout le pourtour de la Méditerranée. Qu’elles soient à usage domestique, aromatique, tinctorial, médicinal, ces plantes ont contribué à tisser des liens historiques entre les peuples. On en parle depuis l’Antiquité, que ce soit dans la mythologie, la Bible ou le Coran. Cette promenade à deux voix nous permettra de visiter les divers espaces de ce jardin, dont les plantes,souvent introduites par l'homme au cours des siècles, évoquent le brassage des cultures autour de la Méditerranée. Nous pourrons comprendre les pratiques de développement durable de ce jardin sec, qui sera peut-être un modèle pour les jardins du futur.


visite

vendredi 22 mars : "Populaire ?", Les trésors des collections du Mucem

Commentée par Caroline Chenu et Amélie Lavin, co-commissaire de l'exposition
Albanie_2010©Endri_Dani

×

"Populaire ?", Les trésors des collections du Mucem

Cette exposition permanente souhaite présenter sa collection dans toute sa diversité. Elle réunit en effet les fonds historiques du Musée national des arts et traditions populaires, les collections européennes du Musée de l’Homme et celles acquises depuis le début des années 2000 dans une volonté d’ouverture vers la Méditerranée et le monde contemporain. Le parcours général propose un cheminement au gré de grandes catégories empruntées au vocabulaire de l’histoire des arts et des techniques (" peinture ", " sculpture ", " arts du métal ", " céramique ", etc.). Un parcours qui fait émerger les particularités de la collection du Mucem en rompant avec la hiérarchisation habituelle entre beaux-arts et arts populaires. On passe ainsi d’objets attendus dans un musée (par exemple des tableaux, des ex-voto, des icônes, etc.) à des éléments plus surprenants (comme des portes de ruche décorées), et d’objets familiers du grand public à des éléments plus inattendus voire mystérieux de prime abord.


sortie

samedi 23 mars : Théâtre de La Criée « Du bonheur de donner »

Criee_bonheur

×

Théâtre de La Criée « Du bonheur de donner »

Lecture et chant Ariane Ascaride/Accordéon David Venitucci/ Poèmes de Bertolt Brecht /   Collaboration artistique Patrick Bonnel                  Brecht n’est pas seulement un grand dramaturge et théoricien du théâtre ; cest le poète qu’Ariane Ascaride invite sur scène, sans autre support que la musique créée par David Venitucci. Les mots remplissent l’espace et nous touchent au cœur ; il y a l’exil, la guerre, la difficile condition des femmes. Mais il y a aussi la bonté, parfois l’humour, et toujours l’humanité qui résiste.  


visite

lundi 25 mars : Balade urbaine de la Place Carli à l'Eglise Saint-Michel

Balade commentée par François Hervé, archéologue, assistant de conservation au MAM
chapelle-bernardines PHOTO Fontaine Espérandieu PHOTO Place Carli Palais des Arts PHOTO

×

Balade urbaine de la Place Carli à l'Eglise Saint-Michel

De notre lieu de rendez-vous Place Carli, nous évoquerons l’agrandissement de Marseille vers l’est après la destruction de l’enceinte de Louis XIV, destruction qui permettra la construction du Cours Lieutaud, avec des immeubles post haussmanniens et du Cours Julien. Nous parlerons aussi de l'histoire du couvent des Bernardines devenu Musée des Beaux-Arts sous la révolution et l’Ecole des Beaux-Arts au XIX°s. avant qu’Henri-Jacques Espérandieu ne construise l’Ecole des Arts, superbe palais renaissance avec sa frise relatant l’histoire de l’art. Dans la cour en surplomb, la magnifique fontaine baroque d’Espérandieu (malheureusement souvent taguée). La colonne commémorative du V°s, issue des cryptes de Saint-Victor et le cheval en bronze inspiré des chevaux du carrousel de St Marc de Venise, par le célèbre artiste vénitien contemporain Ludivico de Luigi.  Nous passerons devant une des mythiques fontaines Wallace, nous monterons à la plaine où nous parlerons du Champ de Mars évoqué par l’énergique sculpture de Jeanne d’Arc. Nous descendrons ensuite vers le boulevard Eugène Pierre en passant devant un des plus beaux garage Art déco avec la célèbre Torpedo marseillaise sculptée en bas-relief sur la façade, nous passerons ensuite devant la maison d'enfance de Marcel Pagnol. Nous remonterons le boulevard jusqu’à la plus belle maison Art déco de la ville de l’architecte Gaston Castel, pour ensuite descendre vers l’église Saint-Michel, la plus inachevée de Marseille mais qui relate dans son projet l’ambition démesurée de la ville mais avant d’arriver à celle-ci nous passerons devant la façade sculptée la plus hilarante de Marseille d’un architecte qui ne l’était pas...


sortie

jeudi 28 mars : Sortie ARLES

Photographies au musée Reattu Travaux d’artistes en résidence à la Fondation Van Gogh
fondation_Van_Gogh reattu_photos

×

Sortie ARLES

Le nouvel accrochage du Musée Reattu propose de découvrir ou redécouvrir une partie du fonds d’art contemporain du musée à travers une trame tissée entièrement de noir et blanc. Dans le cadre d’un hommage à Lucien Clergue, militant infatigable de la photographie et fondateur des Rencontres d’Arles, sont exposées pour la première fois les photographies acquises en 2017 par le musée Reattu. Elles offrent un aperçu de l’immense travail du photographe qui a suivi dans sa totale chronologie le tournage du «Testament d’Orphée » de Jean Cocteau.En 1888 à Arles, Van Gogh rêvait de partager son toit avec d’autres peintres pour créer un atelier vivant. Entre 2020 et 2023, c’est l’artiste américaine Laura Owens qui organise et pilote la résidence « L’Atelier du Sud » dans une maison de la rue du Cloître. Aujourd’hui, la Fondation Vincent van Gogh Arles invite les 24 participant(e)s à se retrouver pour restituer cette étape de leur parcours artistique


sortie

vendredi 29 mars : Visite commentée de l’atelier «Vitraux IMBERT»

L'art de la lumière sous tous ses aspects
PHOTOS IMBER1 PHOTO IMBERT 2 PHOTO IMBERT 4

×

Visite commentée de l’atelier «Vitraux IMBERT»

Le vitrail représente un véritable savoir-faire artisanal, capable de sublimer un intérieur grâce à ses jeux de lumières, de couleurs et de motifs qui le composent. Il témoigne aussi d'une époque, de son histoire sociale et esthétique. L'Atelier "VITRAUX IMBERT", situé en plein coeur de Marseille, est une entreprise familiale créée en 1981 par Dominique Imbert. Maître verrier, il s'est fait connaître en Fance et à l'étranger pour ses créations de vitraux dont ceux de la salle du Trésor de la Cathédrale Saint-Front à Périgueux, de la Chapelle Saint-Jean de Dieu à Lehon, de la Basilique du Sacré-Coeur à Marseille et de très nombreux édifices publics et privés. Spécialiste de la création et de la restauration de vitraux, ce passionné a su en trois décennies faire perdurer l'excellence du métier tout en développant de nouvelles techniques. Aujourd'hui dirigée par fils Oleg J.Imbert, l'entreprise dispose d'une équipe experte et d'une reconnaissance lui permettant de participer à des chantiers d'envergure et de renommée internationale dont tout récemment celui des vitraux de Notre-Dame de Paris.


conf

mardi 2 avril : Conférence UTL : «Les Méditerranées du Mucem »

Tamaroud-Kabylie

×

Conférence UTL : «Les Méditerranées du Mucem »

Posé au bord de la mer, le Mucem a depuis son ouverture cherché à montrer à ses visiteurs le patrimoine de la Méditerranée, ou plutôt des mondes méditerranéens tant ceux-ci sont multiples et complexes. La nouvelle exposition permanente du Mucem propose de montrer quelles images de la Méditerranée que les musées ont contribué à construire, autour de deux thématiques principales : les beaux-arts inspirés par l’antiquité d’une part, l’ethnographie s’intéressant aux objets et aux traditions populaires d’autre part. Loin de considérer ces approches comme séparées, il s’agira au contraire de mettre en avant ce qui les rapproche et les rassemble, pour montrer ce qui fait patrimoine commun en Méditerranée, de l’invention de celle-ci jusqu'aux enjeux les plus contemporains.  


lecture

jeudi 11 avril : Lectures Gourmandes "Désorientale" Négar Djavadi

DESORIENTALE

×

Lectures Gourmandes "Désorientale" Négar Djavadi

Si nous étions en Iran, cette salle d'attente d'hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s'enchaînerait bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l'étourdissant diaporama de l'histoire des Sadr sur trois générations : les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l'adolescence, l'ivresse du rock, le sourire voyou d'une bassiste blonde... Une fresque flamboyante sur la mémoire et l'identité ; un grand roman sur l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui.


sortie

mardi 16 avril : Musée Regards de Provence : « Poésie et lumière : Jean-Pierre Blanche, 1927 - 2022 »

JP_Blanche

×

Musée Regards de Provence : « Poésie et lumière : Jean-Pierre Blanche, 1927 - 2022 »

L’exposition met à l’honneur un artiste figuratif, emblématique des visions du Midi et de la Provence. Avec plus de 130 tableaux, dessins et nombre de pastels – son médium de prédilection -, elle donne à voir des paysages, le plus souvent vides de présence humaine, des nocturnes et quelques portraits. Le sens des coloris de l’artiste, sa touche mouchetée – rappelant les Nabis – et sa quête d’épure géométrique, séduisent dans ses vues comme celles des hautes herbes et des étangs de Camargue ou celle de son grand cèdre. Jean-Pierre Blanche nous transporte dans un univers profond et poétique.


lecture

jeudi 30 mai : Lectures gourmandes "Ce que je sais de toi" Eric Chacour

CHACOUR 4

×

Lectures gourmandes "Ce que je sais de toi" Eric Chacour

Dans le Caire des années 1980, un jeune médecin suit un destin tracé pour lui. Entre son dispensaire et le prestigieux cabinet hérité de son père, Tarek n'a que peu de place pour se poser des questions. Mais la rencontre d'un être que tout semble éloigner de lui ébranlera son mariage, sa carrière et ses certitudes, ne lui laissant plus d'autre choix que l'exil. De la communauté levantine d'Egypte aux hivers montréalais, du règne de Nasser jusqu'à l'aube des années 2000, Tarek fuit, erre et se souvient. Mais sait-il qu'à plusieurs milliers de kilomètres, quelqu'un raccommode les lambeaux de son histoire et tente de remonter, chapitre par chapitre, le cours de sa vie ? Récit d'une absence et d'une réconciliation. Ce que je sais de toi brosse avec délicatesse, humour et sensibilité le portrait d'un clan déchiré et d'une société en pleine transformation. Ce premier roman d'Eric Chacour révèle un auteur à la langue ciselée, à l'esprit lumineux, habité par une compréhension profonde de la nature humaine. Un livre qui embaume l'ail, l'anis et les secrets de famille. 


lecture

jeudi 13 juin : Lectures gourmandes "La petite fille" Bernhard Schlink

SCHLINK PHOTO

×

Lectures gourmandes "La petite fille" Bernhard Schlink

En rentrant de sa librairie, Kaspar — un autoportrait déguisé de Schlinck, comme souvent ? — découvre dans la baignoire de leur appartement le cadavre de Birgit, l’épouse aimée. S’est-elle suicidée ? A la mort de son épouse, Kaspar découvre un pan de sa vie qu’il avait toujours ignoré : avant de quitter la RDA pour passer à l’Ouest en 1965, Birgit avait abandonné un bébé à la naissance. Intrigué, Kaspar ferme sa librairie à Berlin et part à la recherche de cette belle-fille inconnue (...) Voyage au cœur d’une Allemagne méconnue, où règnent encore de sinistres fantômes à l’ombre des défuntes idéologies marxistes : La Petite-Fille est une passionnante et dérangeante odyssée politique. Bernhard Schlink alerte, raconte sans caricaturer. Car, pour Kaspar le libraire, la littérature, la poésie, les mots, la lecture peuvent ouvrir l’âme et l’esprit, libérer. Sauver peut-être... La Petite-Fille est surtout une éblouissante histoire d’amour, de réparation, de deuil accompli. Et qui élève constamment, au fil de ces pages écrites au plus serré, au plus douloureux. Car il n’y est question que d’aimer l’autre jusqu’au bout de son insupportable, de son indéchiffrable altérité.